Al Qods: Les hôpitaux palestiniens débordés avec 900 blessés (vidéo) - Al Jazeera

ism-france.org -

24.07.2017 – Plus de 900 Palestiniens ont été blessés lors des affrontements avec les forces israéliennes au cours des 10 derniers jours sur l’esplanade de la mosquée al-Aqsa, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Les hôpitaux palestiniens, déjà surchargés, craignent un afflux important de blessés si les tensions, qui ont éclaté le 14 juillet après qu’Israël a fermé le site sensible de Jérusalem-Est occupée. 

Ils ont également souligné que la plupart des blessures infligées par les forces israéliennes venaient de balles caoutchouc-acier.

Les groupes internationaux de défense des droits de l’homme condamnent depuis longtemps l’utilisation de ces balles.

Mohammed Ismeal, 39 ans, actuellement en soins à l’hôpital al-Maqassid àJérusalem Est, a apparemment été blessé à la tête par une grenade incapacitante et il perd conscience par intermittence. 

« Il n’est pas handicapé, mais maintenant regarde-le. Il ne reconnaît personne. C’est comme s’il avait perdu la mémoire, » a dit Muataz Ismeal, le frère du patient, à Al-Jazeera.

« Il était dans un état grave. Il a failli mourir, maintenant il se remet lentement. Mais il est désorienté et ne reconnaît pas sa famille à cause du traumatisme. »



Les affrontements avec les forces israéliennes, qui ont commencé avec la fermeture du site de la Mosquée Al-Aqsa, ont continué jusqu’à sa réouverture, lorsque Israël a installé des détecteurs de métaux à l’entrée du site, comme mesure de sécurité.

Les Palestiniens considèrent cette mesure comme une tentative par Israëld’étendre son contrôle sur le site sous administration musulmane.

Dimanche, Israël a installé de nouvelles caméras de sécurité sur le site, qui ont aussi enragé les manifestants.

Hussein Da’na, 76 ans, a dit à Al-Jazeera qu’il « refuse » les caméras parce qu’elles nuisent davantage aux Palestiniens.

« Ces caméras sont faites pour identifier les visages des gens qui sont interdits d’entrer à la Mosquée Al-Aqsa, » dit Da’an.

« Nous prions tous les matins ici et la police nous attaque. J’ai l’intention de prier ici jusqu’à ce qu’Israël enlève tout ce qui est nouveau, » ajoute-t-il en référence aux mesures sécuritaires.

(…)

Le Mufti de Jérusalem, Sheikh Muhammad Hussein, a dit à The Voice of Palestine, qu’il exige un retour complet aux procédures qui étaient en place avant la première attaque sur le lieu saint.

Dans une déclaration dimanche, les institutions islamiques à Jérusalem, dont il fait partie, ont dit « affirmer le rejet catégorique des portiques électroniques et de toutes les mesures de l’occupation. »

Un haut conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas a dit qu’une série de consultations étaient en cours avec divers pays pour tenter de diminuer les tensions à Jérusalem.

Majdi Khaldi, conseiller diplomatique d’Abbas, a dit que les Palestiniens se coordonnaient avec la Jordanie, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Maroc et autres.


 

Source : Al Jazeera

Traduction : MR pour ISM

Retrouver cette article sur ism-france.org

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !