Bientôt, le code rural français remettra en cause l'abattage rituel ?

-

Le label bio étant interdit aux abattages sans assommage préalable, une association "pour" le bien-être animal exige que cela soit applicable à tout type d'abattage rituel. La décision du Conseil d’État est attendue pour les prochaines semaines...

Depuis 2019, le label Bio ne peut pas être appliqué aux viandes issues de l’abattage rituel, sans étourdissement préalable.

Cette décision a été prise par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) en février 2019.

L’Œuvre assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA), qui milite au nom des animaux de ferme, s’en ait saisie en France.

Mercredi 18 septembre 2019 à Paris, devant le Conseil d’État, l’association demandait à ce que soit imposé un étourdissement préalable à l’abattage des bovins, dans le code rural français.

Bien que le rapporteur en charge du dossier devant le Conseil d'Etat invite les juges de rejetter la requête de l'OABA en suggérant une meilleure formation des personnels, ainsi qu’une meilleure identification des signes de perte de conscience, il faut retenir que l’OABA fait de l'imposition de l'assommage à l'abattage rituel son objectif numéro 1.

Il est légitime de se questionner sur les véritables intentions militantes de cette association.

Décision du Conseil d’État dans les prochaines semaines.

Retrouver cette article sur

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !