Le film Wonder Woman ne sera pas diffusé en Algérie, au Liban et en Tunisie

valeursactuelles.com -

La programmation du film américain Wonder Woman, dans lequel joue l’actrice israélienne Gal Gadot, a été ʺsuspendueʺ par la justice tunisienne. Le Liban et l’Algérie ont également interdit sa diffusion.

La programmation du blockbuster américain Wonder Woman, avec l’actrice israélienne Gal Gadot, a été ʺsuspendueʺ par la justice tunisienne le temps que cette dernière examine une demande d’interdiction formulée par un parti politique, a annoncé le parquet tunisien. À l’été 2014, l’actrice avait en effet défendu sur Facebook l’offensive  meurtrière israélienne contre Gaza.  ʺNous ne pouvons pas accepter que nos enfants regardent ce filmʺ, a expliqué Yassine Younsi, président de l’Association Tunisienne des Jeunes Avocats (ATJA) sur Business News. Il a également rappelé que l’actrice avait déclaré ʺNous avons tué des petits Hamasʺ lors de l’attaque d’Israël sur la bande de gaza qui avait coûté la vie à de nombreux enfants.

Le Liban a également interdit le 1er juin la diffusion de Wonder Woman, en raison de la présence de l'actrice israélienne et de ses propos lors de l’offensive de l’État hébreu à Gaza. Des projections sont en revanche prévues dans d’autres pays arabes, tels que les Emirats arabes unis ou l’Égypte. 

Retrouver cette article sur valeursactuelles.com

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !